Articles

Rapport soutien LGF - Vincenzo di Dio

D’après un mail reçu le 13/03/2019 par Michele Russo, membre du Consortium:


Hier, j’ai reçu un mail de Vincenzo di Dio avec une photo en pièce-jointe. Le Consortium ayant décidé d’évaluer  son soutien aux projets sociaux, je me suis senti le devoir de vous transférer son message, à vous, ancien et nouveau conseil d’administration.


“Si j’avais pensé que tout cela serait possible...

Je ne cesserai de te remercier

Bonne nuit Michi et à demain”


La petite donation que nous avons faite à Vincenzo (1000 euros pour le remboursement des deux rangs de raisin qui lui ont été volés l’an dernier, soit environ la moitié de sa production et 1500 euros de raisin) a atteint son objectif: ré-instaurer de la confiance, se sentir entouré, avoir la sensation de ne pas être seul. De ne plus être seuls...

Vincenzo travaille maintenant avec son père. Ils ont complètement remis en état les vignes saines avec l’aide de deux garçons (qui travaillaient auparavant pour de grosses entreprises de raisin qui les exploitaient) et ont fait pousser un merveilleux potager (je vous jure que je n’exagère pas); épinards, bette, roquette et autres, tous cultivés biologiquement, sans AUCUN traitement (sic “il marche bien ce pyrèthre!”) et ajouté à cela, des demandes en continue arrivant de la part de pizzerias, primeurs etc. Le remerciement de Vincenzo s’adresse à nous tous et moi, personnellement, je souhaite le remercier pour m’avoir donné l’envie de continuer à travailler de cette manière, même si c’est parfois un peu dans la confusion, basant chaque décision sur les principes de la coopération, le soutien et la confiance.

Ci-dessous, un rapport écrit par Vincenzo sur le travail qu’il a réalisé jusqu’à aujourd’hui suite au soutien qu’il a reçu du Consortium.

Mico

 

“Je voulais remercier mes amis Le Galline Felici.

3 années se sont écoulées depuis que j'ai fourni pour la première fois ma production de raisin au Consortium, en octobre 2016. Trois années que j’ai affrontées avec beaucoup de difficultés pour remettre sur pied le vignoble de Pietrascritta à Caltagirone, dont nous sommes les propriétaires depuis 50 ans et où nous produisons du raisin de table.

Il y quelques années, nous avons commencé avec un hectare de vigne et aujourd’hui nous cultivons un peu plus de 350 rangs. Le changement climatique, les maladies qui ont touché la vigne ces dernières années et les vols de 2018 ont provoqué une baisse de production importante; désormais, nous ne livrons pas plus de 250 cagettes par an.

En 2018, toutes les livraisons ont été annulées, pas à cause des conditions climatiques mais à cause de ma propre inconséquence. Nous avons donc été contraints d’annuler les livraisons pour novembre (500 kg de raisin).

Quand mes copains Beppe et Michele ont appris qu’on avait volé mon raisin, ils en ont informé le conseil d’administration et m’ont immédiatement témoigné leur solidarité. Quant à mes amis des Galline Felici, ils m’ont même soutenu économiquement en me remboursqnt la production que je ne n'avais pu leur fournir; et afin que cela ne se reproduise pas trop vite car j’ai du réparer le système de clôture entourant mon domaine. Je voudrais utiliser cette aide pour faire encore plus et je pense qu’avec du travail tous les jours, de l’ordre et de l’argent, on peut faire renaître une belle ferme.

Après avoir remis en état toutes les vignes, nous les avons laissées se reposer et nous en prendrons soin jusqu'aux vendanges de septembre prochain!

Pour la commercialisation de nos légumes sur le marché local, nous travaillons en cycles de six mois. Huit variétés de légumes de saison sont déjà prêtes à être cueillies: épinards; broccoli (muzzatura ou choux de Bruxelles), choux fleurs, laitues, bette, fèves et petits pois.

Qu’a signifié votre soutien?

Beppe connaît très bien les difficultés que je rencontre et qui, malheureusement encore aujourd’hui, se répercutent encore sur ma ferme.

Maintenant, comme on dit, “ça ne coûte rien d'essayer” et qui sait, grâce à votre solidarité et à l’éventuelle création d’un emploi dans la ferme, nous pourrons peut-être créer quelque chose de vraiment grand.


Je vous embrasse, amis Galline Felici, producteurs, consommateurs, vous qui faites tous partie de cette belle aventure humaine.”

Vincenzo