Articles

Vincenzo Di Dio

Vincenzo di Dio



Je m’appelle Vincenzo di Dio, j’ai 29 ans et suis titulaire d’un diplôme dans le tourisme. J’ai vécu pendant cinq ans loin de ma terre d’origine, parti d’abord étudier le marketing à l’Université puis en échange Erasmus à l’étranger.


De retour en Sicile en 2014, je suis allé revoir mes vieux copains. Parmi eux, Michele Russo, membre du Consortium, qui m’a immédiatement questionné sur l’état de la ferme familial. Je n’avais pas grand chose à lui répondre, tout cela était trop loin. Après 10 ans d’absence, je décidai donc d’aller y faire un tour et de faire un point de la situation. La plupart des terres avaient été laissées à l’abandon, dont un hectare de vigne de vingt ans d’âge en pleine production.

Supervisé et aidé par mon ami Beppe, membre du Consortium, nous décidâmes d’essayer de conditionner le raisin de cette vigne abandonnée; la qualité des grains semblait excellente. Cela s’est passé en 2016. Parler du bénéfice financier réalisé en vendant ce raisin importe peu au fond. Ce qui compte vraiment ce sont les avancées que j’ai réalisées en quelques mois.

Aux prochaines vendanges, cela fera quatre ans que je collabore avec le Consortium.


Parmi mes autres collaborations avec Le Galline:

  • ma participation à la foire de Bergamo avec Vincenzo Vacante: ce fût pour moi une très belle expérience

  • le très intéressant projet FicoS (en espérant qu’il fonctionne).


Cette année, nous nous sommes malheureusement fait voler deux rangs de vigne et cela nous a fait perdre de l’argent. Grâce au soutien du Consortium qui nous a fait don de 1000 euros, j’ai pu planter trente mille plants de légumes en bio, et tout cela en utilisant et réparant les outils déjà sur place (j’ai tenté de faire le plus d’économies possibles).


Dans toute cette histoire, je remercie la précieuse expérience de mon père qui a travaillé quarante ans dans l'agro-technique, un secteur immense et porteur.


Je pense que nous faisons un travail ludique et qu’en s’amusant on atteint plus facilement ses objectifs.


A bientôt je l’espère et le bonjour à mes amis des Galline,