Le projet FIERi

30/01/2019, Antonio D'Amico:


La FIERi a vu le jour en 2015 lorsque diverses associations catanaises se sont réunies dans l’optique de penser un lieu qui offrirait aux migrants du territoire des opportunités de formations et de travail aux travers des activités de “réemploi”. Le point de départ a été un appel à projet de la “Fondation avec le Sud” qui comprenait une aide pour des projets concernant les migrants.

Ainsi est né le projet de la “FIERi” (“Fabrique Interculturelle Éco-durable du Réemploi”).

La première phase a consisté en la restructuration d’une maison de campagne prêtée par la commune de Catane pour la réalisation du projet. Cette phase s’est révélée très intense car il s’agissait d’un bien laissé complètement à l’abandon, à restructurer entièrement et où il n’y avait rien si ce n’est une ruine.

La “Fondation avec le Sud” apportait un financement couvrant seulement les 80% du coût total du projet. Nous avons donc lancé une campagne de financement au travers d’un crowdfunding (dont vous trouverez la vidéo ici), qui nous a permis de récolter 20.000 euros grâce aux contributions de nombreuses personnes ayant cru en ce projet mais grâce également à deux donateurs ayant contribué chacun à hauteur de 5.000 euros : le Consortium Le Galline Felici et la banque “Banca Etica”.

Avec cet argent nous avons pu achever les travaux de restructuration et lancer la deuxième phase du projet consistant en la formation des migrants des diverses structures d’accueil. Ont donc débuté des formations en menuiserie, couture, réparations électriques, fabrication de savon, sérigraphie, éco-design, éco-joaillerie et réparation de vélos auxquels ont participé 150 migrants et une dizaine de jeunes catanais.

Dans la phase suivante du projet nous avons cherché à valoriser les compétences acquises et certains des jeunes qui avaient participé à la formation ont commencé à expérimenter la réalisation d’objets et articles qui ont été mis en vente dans divers marchés. Avec le temps, nous nous sommes surtout consacrés aux ateliers de menuiserie, de couture et d’éco-joaillerie qui sont aujourd’hui les activités principales.

Après cette phase d’expérimentation, une fois s’être assurés que les objets réalisés avaient une bonne reconnaissance au sein des différents marchés, nous sommes passés à la dernière phase du projet: la création d’une coopérative de travail. La coopérative FIERI s’est constituée en décembre 2018 et concerne désormais 3 jeunes-filles/garçons migrants et deux italiens (ici l’histoire de la création de la coopérative).

Si nous souhaitons dresser un bilan, trois ans après le lancement du projet, voici les résultats que nous avons obtenus:

        1. Un bien public abandonné a été restructuré et restitué à la ville avec pour objectif de devenir un point de repère pour l’expérimentation des “bonnes pratiques”;
        2. 150 migrants ont pu profiter d’une formation sur les techniques du réemploi dont ils pourront se servir au cours de leur vie;
        3. Une coopérative de travail qui tend à donner de la dignité à ses participants a vu le jour;
        4. Le projet FIERI fait figure d’exemple et démontre comment différentes réalités peuvent travailler ensemble pour créer quelque chose de significatif et de concret.


Notre défi n’est certainement pas encore complètement relevé et peut-être que la phase la plus délicate - à savoir celle d’apprendre à marcher tout seuls - débute. Mais l’enthousiasme, les compétences et les personnes répondant présent, nous partons du bon pied!


FIERI se trouve à Catane, 541 via Palermo. Outre l’espace dédié aux laboratoires, il y a un grand espace extérieur et un terrain que nous sommes en train de restructurer petit à petit (dont un petit potager qui a déjà vu le jour!). Quiconque veut donner un coup de main ou simplement visiter les lieux soit le bienvenu!

Pour vous tenir  à jour des activités de FIERI, visitez la page:

https://www.facebook.com/fieri.fabbrica.interculturale/